Retour à AMCC+

État de mise en œuvre


Volet 1: Amélioration de la gouvernance du climat par l’intégration du changement climatique dans les politiques sectorielles.


• Création d’une base de données couplée à une application mobile pour le suivi et l’évaluation des progrès réalisés en matière d’adaptation au changement climatique: http://amcc-tchad.org;
• Facilitation de la mise en place des institutions sur le climat (accréditation du Fonds Spécial en faveur
de l’Environnement au Fonds pour l’Adaptation, mise en place de l’AND pour le MDP);
• Appui à l’intégration des enjeux liés à l’adaptation et à l’atténuation dans le Plan National de Développement du Tchad 2017 – 2021;
• Appui à la formulation de la stratégie nationale de lutte contre les changements climatiques;
• Appui à l’élaboration du schéma directeur pour le déploiement des énergies renouvelables;
• Appui à la formulation d’un projet sur la résilience des communautés à soumettre au Fonds Vert
Climat;
• Appui à l’élaboration de la Contribution Prévue Déterminée au niveau nationale (CPDN, Tchad, 2015) en vue de la COP21 de Paris;
• Coaching des négociateurs climat et appui à la préparation et à la participation du Tchad aux Conférences des Parties (COP21, COP22, COP23 et COP24);
• Appui à l’élaboration d’un Guide d’Éducation au Changement Climatique pour le Développement Durable;
• Intégration des c h a n g e m e n t s climatiques dans le système éducatif et
expérimentation dans deux écoles pilotes;
• Création et animation site web (https://amcc.tchadenvironnement.org) et partage avec la plateforme internationale Capacity4Dev.eu: ( https://europa.eu/capacity4dev/).

Volet 2: Développement des projets terrain favorisant l’adaptation au changement climatique dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et la gestion des ressources naturelles.


L’AMCC-Tchad finance à hauteur de plus de 4millions d’euros, 4 projets pilotes fondés sur des approches d’adaptation innovantes.

Projet “Appui à la production agricole durable et diversifiée, adaptée à la variabilité et au changement climatique pour renforcer la résilience des ménages par l’introduction de techniques agricoles innovantes dans la région du Lac.

Porteur du projet SOS Sahel International Tchad.
• 21 comités mixtes de gestion des ouadis;
• Plus de 1400 contrats fonciers en faveur des groupes les plus vulnérables dont 30% de femmes;
• 110 ha de ouadis protégés contre l’ensablement;
• 2 systèmes d’exhaure solaire installés;
• 1248 hommes/femmes bénéficient des surfaces agricoles plus résilientes au changement climatique;
• 321 ha surfaces agricoles font l’objet de cultures diversifiées et durables;
• Rendements de cultures de maïs et de sorgho augmentés de 30 à 35 %;
• Amélioration des revenus des femmes productrices de la spiruline à plus de 40%.

Projet “Gestion de la fertilité des sols et soutien à une agriculture résiliente au changement climatique dans la région du Mandoul”.

Porteur du projet RAPSMandoul.

• Trois conventions locales pour la gestion de parcs à bois;
• 50 ha terres agricoles font l’objet de pratiques agricoles résilientes face au climat;
• Un champ de démonstration des bonnes pratiques agricoles renforcé;
• 218 producteurs dont 40 femmes ont mis à l’èchelle la pratique du
compostage;
• Rendements de cultures de maïs et de sorgho augmentés de 35 à 40 %;
• 10 vergers créés.

Projet “Amélioration de la gestion concertée des ressources pastorales dans la plaine de Gara/Salamat pour une conservation intégrée et durable dans la zone périphérique du Parc Nationale de Zakouma”.

Porteur du projet ALISEI.

• Quatre comité de gestion des mares et des infrastructures sanitaires;
• Deux mini pharmacies et deux parcs à vaccination
créés;
• Deux mares équipées de forages solaires et de dispositif anti-érosif installées;
• 15000 têtes de d’animaux s’y abreuvent par jour;
• 80 Ferricks, soit environ 4000 transhumants ont accès à l’eau potable;
• Réduction des incursions du bétail dans le PNZ de 14 en 2016 à 4 en 2019.

Projet “Amélioration de l’information, éducation et communication des populations rurales et périurbains à l’adaptation au changement climatique”.

Porteur de projet UICN.

• Plus de 1000 personnes informés, sensibilisés sur l’adaptation;
• 8 clubs environnement crées dans 8 lycées;
• Organisation de 26 campagnes de sensibilisation sur les technologies innovantes adaptation au changement climatique.

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/presentation/amcc/etat-de-mise-en-oeuvre