[Synthèse]: Schéma Directeur pour le Développement des énergies renouvelables au Tchad

L’atelier National de validation technique du Schéma Directeur pour le Développement des Energies Renouvelables, s’est déroulé à la Maison de la Femme au quartier N’DJARI, du 16 au 17 juillet  2018. Au total, une soixantaine de participants ont pris part à cet événement. Il s’agit principalement des cadres du Ministère du Pétrole et de l’Energie et des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet AMCC-Tchad, notamment les Ministères sectoriels (Environnement, Enseignement Supérieur, Agriculture, Elevage, etc.), le secteur privé et la Société Civile.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par les mots du Secrétaire Général (SG) du Ministère du Pétrole et de l’Energie, suivi du discours d’ouverture du Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche (MEEP).

Le Secrétaire Général du Ministère du Pétrole et de l’Energie, s’est réjoui de la collaboration de son département avec celui du  Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche, dans la mise en œuvre du projet AMCC-Tchad et a rassuré qu’après la validation, ce schéma directeur ne restera pas dans les tiroirs. Les dispositions les plus idoines seront prises  pour son appropriation et sa mise en œuvre. Il sera mis à la disposition, de tous les acteurs intervenant dans le secteur de l’énergie.

Le SG du Ministère de l’environnement, de l’Eau et de la Pêche (MEEP), dans son discours, a adressé ses mots de bienvenue aux participants. Il a ensuite, fait l’état des lieux du secteur de l’énergie du Tchad marqué par le faible taux d’accès à l’électricité de la population (6,4%). Il a en outre, indiqué que la production d’électricité est assurée essentiellement par le diesel alors que notre pays dispose d’un potentiel considérable en énergies renouvelables (solaire, éolien et la biomasse) encore sous exploité.  L’objectif est de mettre en exergue la demande actuelle et future, y compris  la capacité et la propension des citoyens à payer l’électricité ainsi que les potentiels en termes d’énergie  renouvelable de chaque région. Il vise à donner aux acteurs (publics et privés) les éléments nécessaires pour le déploiement des Energies Renouvelables. Il est attendu de la mise en œuvre complète de ces programmes d’investissement régionaux que le taux d’accès à l’électricité passe de 6,4% actuel à plus de 30%. Ainsi, la disponibilité et l’accessibilité énergétique contribueront aux efforts nécessaires pour l’atteinte de l’émergence du Tchad à l’horizon 2030.

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/synthese-schema-directeur-pour-le-developpement-des-energies-renouvelables-au-tchad

Atelier National de validation technique du Schéma Directeur pour le Développement des Energies Renouvelables (SDEnR) au Tchad

L’Union européenne et le Tchad ont signé le 13 décembre 2013 une convention de financement pour la mise en œuvre d’un  Projet « adaptation aux effets du changement climatique et développement des énergies renouvelables » (communément appelé « projet AMCC-Tchad »).

A travers son volet  « Atténuation », le Projet AMCC-Tchad appuie le Ministère en charge de l’Energie à élaborer le schéma directeur pour le déploiement des énergies renouvelables (EnR). Ce schéma directeur est élaboré par zone suivant les spécificités socio-économiques et les potentialités  énergétiques de chaque région.

Le Tchad est actuellement l’un des pays avec un faible taux d’accès à l’électricité au monde (6.4%[1]) et l’essentiel de son parc de production est thermique (diesel). Cependant le pays regorge  de  potentiel  solaire avec le nombre d’heures d’ensoleillement annuel qui varie de 2850h  du  Sud  à 3750h au Nord et  une intensité du rayonnement global qui varie en moyenne entre 4,5 à 6,5 kWh/m2/j, l’éolien se situe  surtout dans le Nord du pays avec des vitesses dépassant 7m/s (source ANAM) et de la biomasse au Sud du Pays[2]. Le déploiement de ces énergies augmentera le taux  faible d’accès  à l’électricité actuel (6.4%)  du pays  et  son   niveau de desserte. Par ailleurs, il  permettra de réduire  les émissions de gaz à effet de serre.

Le présent TDR vise à valider le Schéma Directeur pour le Développement des Energies Renouvelables  afin de garantir l’adhésion de l’ensemble des acteurs au document attendu et garantir ainsi son opérationnalité. A titre d’exemple, le Ministère en charge de l’Energie entrevoit d’élaborer le plan d’électrification rural qui constituerait le document d’opérationnalisation du SDEnR.

Lire la suite du TDR

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/atelier-national-de-validation-technique-du-schema-directeur-pour-le-developpement-des-energies-renouvelables-sdenr-au-tchad

Deuxième mission de suivi de la mise en œuvre des activités du projet ENV/2016/380-140 ALISEI

Télécharger le document ici.

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/deuxieme-mission-de-suivi-de-la-mise-en-oeuvre-des-activites-du-projet-env-2016-380-140-alisei

Premier bilan de la mise en oeuvre des projets de terrain s’inscrivant dans les priorités du PANA du Tchad

Télécharger le document ici.

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/premier-bilan-de-la-mise-en-oeuvre-des-projets-de-terrain-sinscrivant-dans-les-priorites-du-pana-du-tchad

[TDR] Recrutement d’un(e) consultant(e) pour la réalisation de deux films au Tchad

Termes de référence pour le recrutement d’une firme /bureau d’étude / consultant pour la réalisation de deux films sur les quatre projets pilotes terrain s’inscrivant dans les priorités du PANA.

Stratégie : Mettre en œuvre, suivre et évaluer quatre projets terrain

Lieu : Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche (MEEP) N’Djamena
Niveau du poste : Consultant à court terme
Langues requises : Français, arabe
Date de commencement 25 mai 2018
Période de la prestation 25 mai 2018 au 30 septembre 2019
Durée de la prestation 16 mois

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/tdr-recrutement-dune-consultante-pour-la-realisation-de-deux-films-au-tchad

[Synthèse] Atelier pour l’amélioration du cadre institutionnel, juridique et règlementaire dans le secteur de l’énergie.

Il s’est déroulé du 19 au 21 mars 2018 à la maison de la femme de N’djari,  un atelier sur l’amélioration du cadre institutionnel juridique et réglementaire dans le secteur de l’énergie électrique. Une dizaine de participants, principalement des cadres du Ministère du pétrole et de l’énergie et des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet AMCC Tchad (Ministères en charge de l’Environnement, de l’Enseignement Supérieur, etc…) ont pris part à ces travaux.

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/synthese-atelier-pour-lamelioration-du-cadre-institutionnel-juridique-et-reglementaire-dans-le-secteur-de-lenergie

Journées portes ouvertes

Le Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche avec l’appui financier de l’Union européenne organise, à travers le  projet « Alliance Mondiale Contre le Changement Climatique (AMCC) au Tchad », des journées portes ouvertes sur le thème : « Quelles actions innovantes pour lutter contre les changements climatiques et renforcer la résilience des communautés ? ».

L’évenement aura lieu  du 9 au 10 mars 2018, à partir de 8 heures au CEFOD,

Au programme, vous aurez :

  • La cérémonie d’ouverture et spectacle théâtral
  • Table ronde avec des panélistes rompus sur les questions liées au changement climatique
  • Les communications sur les efforts sur les efforts du Tchad en matière de changement climatique
  • Projection des vidéos et documentaires sur les changements climatiques
  • Expositions et Visite des stands

Prendront part à ces journées portes ouvertes :

Les décideurs, les secteurs publics et privés, la société civile, les organisations professionnelles du secteur du développement rural, le monde académique, de la recherche agricole et de la communication, les étudiants  et élèves, les partenaires au développement, les artistes, etc.

Venez ! Venez nombreux pour assister à cet événement et participer aux efforts du Tchad en matière de lutte contre les changements climatiques.

Page facebook de l’événement.

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/journees-portes-ouvertes

Synthèse et recommandations atélier planification EnR

L’atelier de renforcement des capacités sur la planification du déploiement des énergies renouvelables et l’accès aux financements des projets énergétiques, s’est déroulé à la Maison de la Femme au quartier N’DJARI, du 30 janvier au 02 février et du 06 au 07 février 2018. Au total, une vingtaine de participants, principalement les cadres du Ministère du Pétrole et de l’Energie et des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet AMCC-Tchad, notamment les Ministères sectoriels (Environnement, Enseignement Supérieur) et le secteur privé ont pris part à cet événement.

 

Lire la suite en suivant ce lien.

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/synthese-et-recommandations-atelier-planification-enr

Une base de données couplée à une application mobile pour le suivi de l’adaptation au changement au Tchad

Le projet AMCC-Tchad «Adaptation aux effets du changement climatique et développement des énergies renouvelables» a financé à hauteur de plus de 4 millions d’euros quatre projets-pilote de terrain mettant en œuvre les actions s’inscrivant dans les priorités du programme national d’adaptation au changement climatique (PANA).

Afin de centraliser les données et les informations sur les pratiques agricoles et de gestion de ressources naturelles résilientes vis-à-vis du climat, une application informatique, qui vise à renforcer la gouvernance du climat, a été développée. Le système est une application Web comprenant une base de données hébergée sur un serveur distant et couplée à une application mobile (via Smartphone) pour le transfert automatique de données. Cette application qui est générique permet la saisie, l’enregistrement, et l’analyse des données de terrain afin de produire des informations sur la mise en œuvre des projets PANA ou tout autre projet au Tchad ayant une composante adaptation. A terme, l’outil permettra, d’une part, de mesurer les progrès réalisés par le Tchad en matière de renforcement  de la résilience des communautés locales et des écosystèmes face aux chocs climatiques et, d’autre part, accroître la visibilité de réalisations du Tchad dans le domaine de l’adaptation.

Cette base de données est dotée d’une charte de partage de données.

Smartphone

Capture d'écran de la base de données

Capture d’écran de la base de données pour le suivi et l’évaluation de la performance nationale en matière d’adaptation au changement climatique au Tchad

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/une-base-de-donnees-couplee-a-une-application-mobile-pour-le-suivi-de-ladaptation-au-changement-au-tchad

Appuyer l’accréditation d’une Institution nationale de mise en œuvre du Fonds pour l’Adaptation et la création d’une Autorité nationale désignée

Le Fonds pour l’Adaptation (FA), opérationnel depuis 2010, est l’un des mécanismes mis en place dans le Cadre de la Convention CCNUCC pour faciliter aux pays en développement l’accès aux fonds climatiques. L’accès direct est une modalité innovante mise en place par ce Fonds pour accéder à ses ressources. Il permet aux pays en développement d’accéder aux ressources du FA sans passer par les institutions multilatérales. Cela signifie que ces pays peuvent désormais s’approprier la mise en œuvre des projets à travers une institution nationale. Pour jouer ce rôle d’entité nationale de mise en œuvre (NIE), l’institution doit être accréditée par le FA.
Pour améliorer ses performances en matière de mobilisation de ressources financières liées au climat tout en s’appropriant la mise en œuvre des projets et programmes, le Gouvernement tchadien a désigné le Fonds Spécial en faveur de l’Environnement (FSE) comme candidate à l’accréditation comme NIE par le FA. Le FSE a déjà bénéficié en 2015 d’une assistance du Centre de Suivi Ecologique (CSE) à travers le programme de préparation du FA.
Pour être accrédité au FA, trois conditions préalables liées à (i) l’intégrité et gestion financière, (ii) aux capacités institutionnelles, (iii), à la transparence, pouvoir d’auto-investigation, mesures contre la corruption et mesures de sauvegarde doivent être satisfaites
En vue d’accélérer le processus de mise à jour de la demande d’accréditation, le projet AMCC-Tchad dont l’objectif, est entre autres, d’améliorer la gouvernance du climat et spécifiquement le cadre institutionnel et réglementaire de la lutte contre les changements climatiques, vient en appui au FSE pour son accréditation au FA depuis 2016. L’AMCC appuie notamment la mise en place des organes de gouvernance et des documents de politiques.
Le dossier du FSE est toujours en cours de montage.

Une Autorité Nationale Désignée (AND) pour le Mécanisme de Dévelopement Propre (MDP) a été mise en place par arrêté ministériel N° 061/PR/MEEP/SG/DG/2018. Une AND pour le Fonds Vert climat a été également mise en place par décret.
Les effets se font déjà sentir à travers l’approbation par le Fonds Vert Climat du programme Readiness du Tchad depuis octobre 2016. Le programme Readiness a été officiellement lancé en décembre 2017.

Ce programme a permis de renforcer les capacités du pays sur la finance climatique et les procédures d’accès aux financements. Le Readiness a également permis l’élaboration du programme pays pour le fond vert climat du Fonds. Le Tchad dispose désormais d’un portefeuille de projets pour le fonds vert.  

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/appuyer-laccreditation-dune-institution-nationale-de-mise-en-oeuvre-du-fonds-pour-ladaptation-et-la-creation-dune-autorite-nationale-designee-2

Load more