Mar 19

Atelier de validation technique du manuel d’éducation au changement climatique pour le développement durable, Ndjamena, CEFOD, du 20 au 21 mars 2019

TERMES DE REFERENCE

1 – CONTEXTE

Les changements climatiques représentent une menace pour la société du fait de leurs interactions complexes avec de nombreux autres enjeux, comme le développement économique et la réduction de la pauvreté. Les pays en développement dont le Tchad, sont les moins responsables du changement climatique, mais les plus vulnérables face au réchauffement climatique. Or, le principal défi consiste à réaliser les Objectifs de Développement Durable (ODD) tout en promouvant un développement à faible émission de gaz à effet de serre et une résilience des communautés avec des moyens de subsistance d’une manière qui ne menace pas la production alimentaire. Il est tout aussi important de dispenser de l’éducation et de la formation que de sensibiliser largement le public sur la question. En effet, l’éducation au changement climatique en vue d’un développement durable a donc un rôle central à jouer en aidant le public et surtout les jeunes générations à comprendre les enjeux, se sentir concernés, changer de modes de vie et de comportement pour faire face aux changements climatiques. La Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) en son article 6, prône l’éducation, la formation et la sensibilisation au changement climatique. De même, l’Accord de Paris en son article 12 et sur bien d’autres instruments encourage l’élaboration et la mise en œuvre de programmes d’éducation et de formation au changement climatique.

La République du Tchad a entrepris au cours de ces dernières années des efforts considérables afin d’intégrer la dimension changement climatique dans ses politiques et stratégies nationales de développement. S’agissant de l’éducation au changement climatique, des premiers pas ont été entrepris par le Projet AMCC qui a appuyé l’intégration de la dimension Changement Climatique dans les programmes de formation au niveau de l’Université de N’Djamena. En dépit de ces efforts, le pays devra par conséquent doubler encore d’efforts pour intégrer la dimension Changement Climatique dans ses programmes de formation au niveau de l’enseignement primaire, secondaire et universitaire.

C’est dans ce cadre que le Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche (MEEP) à travers le Projet Alliance Mondiale contre le changement climatique (AMCC) et la Direction de l’Education Environnementale et de la lutte contre les changements climatiques (DEELCC) en partenariat avec le Centre National de Curricula (CNC) du Ministère de l’Education Nationale ont démarré le processus d’élaboration d’un manuel d’éducation au changement climatique pour le développement durable au Tchad. Le présent atelier est organisé pour valider ledit manuel d’éducation au changement climatique.

2- OBJECTIF

L’objectif de l’atelier est de procéder à la validation technique du manuel d’éducation au changement climatique pour le développement durable.

Les objectifs spécifiques sont :

  • Procéder à un examen critique du rapport et formuler des suggestions et recommandations en vue d’enrichir le rapport,
  • Obtenir à travers la validation, un consensus autour du manuel ;
  • D’impliquer le plus possible les enseignants ou formateurs qui sont les principaux utilisateurs du manuel ;
  • Aider le MEN à obtenir un manuel didactique sur les CC

4- RESULTATS ATTENDUS

A l’issue de cet atelier,

  • Les participants ont pris connaissance du contenu de l’étude,
  • Les participants ont formulé des suggestions et recommandations pertinentes pour enrichir le rapport,
  • Le manuel d’éducation au changement climatique pour le développement durable est amendé et validé d’un point de vu technique par l’ensemble des participants.
  • Le MEN s’approprie du manuel, en fait tien et l’intègre dans le programme d’enseignement

5- METHODOLOGIE DE TRAVAIL

L’atelier comprendra une série de présentation sous format Power Point du contenu du manuel. Les présentations seront suivies par des questions-débats.

Les présentations porteront sur :

  • la méthodologie de travail utilisée pour collecter les données et informations,
  • l’état des lieux du niveau d’intégration de l’éducation au changement climatique dans le système d’éducation (primaire, collège et lycée),
  • les curricula de formation : thèmes retenus et disciplines d’accueil,
  • le guide du formateur (niveau primaire, collège et Lycée),
  • les auxiliaires pédagogiques.

Le rapport provisoire du manuel sera transmis avec la lettre d’invitation pour permettre aux participants de prendre connaissance de son contenu et de formuler des suggestions et recommandations avant l’atelier.

Au cours de l’atelier, des travaux de groupe seront organisés et permettront de passer en revue les observations, commentaires, suggestions et recommandations en vue d’enrichir le document. Les termes de référence des travaux de groupe seront établis à cet effet.

A la fin de l’atelier un communiqué final de l’atelier sera élaboré et adopté par l’ensemble des participants.

Les amendements issus des participants à cet atelier national seront pris en compte dans les versions finales des documents officiels.

6- PARTICIPANTS

Les participants à cet atelier seront des enseignants, des chercheurs, des spécialistes en sciences de l’éducation, en politiques de l’éducation en particulier dans le domaine de l’environnement, des cadres des ministères (Enseignement supérieur, Education Nationale ; formation professionnelles, Jeunesse et de la culture, Environnement, Agriculture, Elevage, Energie, etc..) la société civile, etc., soit une soixantaine (60aine) de participants.

7- DUREE ET LIEU

L’atelier se déroulera du 20 au 21 mars 2019 à N’Djamena.

Lien Permanent pour cet article : https://amcc.tchadenvironnement.org/atelier-de-validation-technique-du-manuel-deducation-au-changement-climatique-pour-le-developpement-durable-ndjamena-cefod-du-20-au-21-mars-2019