Oct 11

Le projet AMCC renforce les capacités des cadres du Tchad sur l’accès aux financements liés au climat.

Du 21 au 27 Septembre 2016, un atelier de formation sur le renforcement des capacités sur l’accès aux financements liés au climat. L’Hôtel Mercure de N’Djamena a abrité, Cette action entre dans le cadre de l’opérationnalisation du plan de formation pluriannuel du projet AMCC Tchad, une initiative financée par l’Union Européenne.

P

Photo de famille des participants

Dans son mot d’ouverture, le SG a fait savoir que : «qu’en dépit de sa volonté de mettre en place des projets d’adaptation et de mesures d’atténuation, le Tchad doit davantage renforcer ses capacités institutionnelles pour pouvoir mobiliser suffisamment les fonds liés au climat afin de financer des projets structurants d’envergure nationale. Enfin, il a rappelé qu’à l’issue de la Pré COP22 qui s’est  tenue à Bonn en Allemagne en mai 2016, Le Fonds Vert pour le climat a exhorté les pays à soumettre des propositions ambitieuses pour un financement le plus tôt possible ».

Près d’une cinquantaine de participants,  ont rehaussé de leur présence et ont montré leur engouement à sortir de cette formation nanties de capacités à formuler des projets banquables afin de tirer profits des sources de financements divers et variés liés au climat.

Durant cinq jours, les participants ont acquis des connaissances  sur les principaux mécanismes et sources de financements liés au climat, sur l’architecture de la finance internationale du climat, le fonctionnement des différents mécanismes de financements dont le  Fonds d’Adaptation (FA) et le Fond Vert climat ainsi que leur readiness plan, le rôle et du processus d’accréditation des Institutions Nationales de Mise en œuvre (INM), l’instruction de projets et préparation de propositions de projets bancables.

A l’issue de cet atelier,  les échanges et les discussions faites ont conduit aux recommandations ci après :

Créer au Tchad une Autorité Nationale Désignée unique pour tous les mécanismes financiers –

            Mettre en place de la stratégie nationale de mobilisation des fonds climat, y compris la désignation de 2 cadres qui se spécialiseraient sur les questions liées à la finance mondiale du climat

–           Conduire à bien le processus  du readiness pour le Fonds Vert climat du Tchad

–           Accélérer le processus d’accréditations du Fond spécial en faveur de l’Environnement (FSE) au Fonds d’adaptation (FA), en optant pour une accréditation à minima (Streamline accreditation) compte tenu du fait le FSE ne peut pas remplir dans l’immédiat certaines exigences du FA.

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/le-projet-amcc-renforce-les-capacites-des-cadres-du-tchad-sur-lacces-aux-financements-lies-au-climat