Déc 07

Opportunité: accueil d’un doctorant chargé de la mise en œuvre des projets pilotes terrain portant sur l’adaptation au changement climatiques du Projet AMCC –Tchad

1 – CONTEXTE

La République du Tchad et l’Union européenne  ont signé le 13 décembre 2013 une convention de financement pour la mise en place dans le pays d’un projet intitulé AMCC-Tchad « Adaptation aux effets du changement climatique et de développement des énergies renouvelables ». L’objectif général du projet est d’améliorer la gouvernance climatique, par l’intégration du changement climatique dans les politiques sectorielles clés et la réalisation de projets de terrain. Les résultats escomptés des projets terrain : « Des pratiques et techniques permettant une résilience accrue des populations les plus vulnérables au changement et aux aléas climatiques, ainsi qu’une exploitation plus durable des ressources naturelles, sont testées, démontrées sur le terrain, et évaluées en vue de leur adoption à une plus grande échelle.

Dans ce sens, le projet AMCC- Tchad a lancé un appel à propositions relatif à 4 projets-pilote de terrain mettant en œuvre les actions s’inscrivant dans les priorités du PANA-Tchad (référence : EuropeAid/137-512/ID/ACT/TD). A l’issue de ce processus, le projet, au cours des campagnes agricoles 2016 – 2017, 2017 – 2018 et  2018-2019, entrevoit de mettre en place, de suivre et évaluer 4 projets terrains d’adaptation au changement climatique. Les projets terrain sont divisés en quatre lots indiqués ci après :

–  le Lot A est relatif au développement de cultures diversifiées adaptées aux risques climatiques extrêmes dans les zones soudanienne et sahélienne du Tchad,

–  le Lot B est relatif à la réalisation d’actions de défense et de restauration des sols pour le développement des activités agricoles des populations locales face aux effets combinés de la pression démographique et des changements climatiques,

– le Lot C est relatif à l’amélioration des zones de pâturage inter-communautaires afin d’apporter des alternatives à l’augmentation des mouvements migratoires des éleveurs,

– le lot D concerne l’amélioration du niveau d’information, d’éducation et de communication, des populations locales rurales, relativement aux causes et impacts des changements climatiques, des précautions à prendre pour y faire face, la diffusion des textes d’application,

Le présent avis s’inscrit dans le souci de renforcer les capacités des cadres tchadiens dans le domaine de l’adaptation au changement climatique par l’accueil d’un doctorant qui sera chargé du suivi et l’évaluation de la performance des  projets terrain.

Télécharger la version complète du TDR sous format PDF ici.

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/255-2