Mai 09

Voyage d’étude d’échange et de partage d’expérience des organisations des producteurs d’élevage (ALISEI/SAHEL ECODEV dans la plaine de Gara/ Salamat)

1- CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La République du Tchad et l’Union européenne ont signé le 13 décembre 2013 une convention de financement du projet N°DCI-ENV/024-595 intitulé AMCC au Tchad « Adaptation aux effets du Changement Climatique et développement des énergies renouvelables ». L’objectif du projet est d’appuyer le Tchad dans la mise en œuvre d’une réponse nationale aux défis posés par le changement climatique et de contribuer ainsi à l’émergence d’une économie résiliente au changement climatique par le renforcement de la gouvernance climatique et la réalisation des projets de terrain s’inscrivant dans les priorités du Programme d’Action National d’Adaptation (PANA).

C’est dans ce cadre que le Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche et l’ONG ALISEI ont signé un contrat de subvention afin de mettre en œuvre le projet ENV/2016/380-140 ALISEI « Amélioration de la gestion concertée des ressources pastorales dans la plaine de Gara/Salamat pour une conservation intégrée et durable dans la zone périphérique du Parc National de Zakouma ». ce  projet vise à «Améliorer la gestion concertée des ressources pastorales pour une
conservation intégrée et durable dans la zone périphérique du Parc National de Zakouma (PNZ) ».

Les résultats attendus de ce projet sont : (i) L’accès aux ressources pastorales est facilité à travers la création des ouvrages hydrauliques et la sécurisation des parcours pastoraux dans la zone périphérique du parc de Zakouma (R1) ; (ii) la gouvernance des ressources agropastorales et une cohabitation pacifique sont améliorées à travers le dialogue, la concertation et des conventions sociales (R2) et (iii) l’accès aux services sociaux innovants de base (eau potable, santé animale et humaine) est assuré en zone pastorale (R3).

Au titre du résultat 1, les activités réalisées ont porté essentiellement sur : (i) l’aménagement de deux mares pastorales (d’Adoumosso et d’Amkamboullah/Ardeba) munies de forages solaires et d’un dispositif antiérosif et (ii) la mise en place du comité de gestion des infrastructures pastorales et des points d’eau, (iii) la production et l’installation des balises en vue de la délimitation des couloirs de transhumance. Pour le résultat 2, les activités ont porté sur la mise en place et l’animation d’un cadre de concertation régional et le renforcement de la capacité techniques et matérielles de la plateforme de dialogue multi acteurs  

Enfin, pour le résultat 3, les activités ont porté sur les offres et services sociaux de bases, notamment : la construction des mini-pharmacies vétérinaires et des parcs de vaccination du bétail et le forage d’eau potable pour la consommation humaine.

Ces différentes réalisations du projet (aménagements, des mares, construction des mini pharmacies, délimitation des couloirs de transhumances, etc.) permettent de renforcer la capacité d’adaptation et de résilience des bénéficiaires (éleveurs transhumants et d’agro éleveurs) face aux conséquences néfastes de la variabilité et du changement climatique. Elles constituent, par ailleurs, des expériences positives que les organisations des producteurs d’élevage pourraient capitaliser en vue de renforcer la gestion durable et concertées des ressources pastorales et les dupliquer dans leurs zones respectives. De même, il est nécessaire de partager ces expériences à travers les Radios communautaires des zones cibles.

C’est dans ce sens que le Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche à travers le projet AMCC-Tchad prévoit effectuer un voyage d’étude, d’échange et de partage d’expériences des organisations des producteurs d’élevage dans la province de Salamat afin de capitaliser les bonnes pratiques d’adaptation au changement climatique mise en œuvre par le projet ALISEI/SAHEL ECODEV.  Pendant cette mission, les pasteurs et agropasteurs) des autres provinces (Batha et Guera) du Tchad visiteront, échangeront et sur les activités réalisées et leurs modes de gestion, la mise en place, la responsabilité et fonctionnement des comités de gestion des ouvrages pastorales et ensuite capitaliser les bonnes pratiques d’adaptation au changement climatique.

2- OBJECTIFS

Ce voyage d’étude vise à renforcer les connaissances techniques des organisations des producteurs d’élevage en vue de lutter contre le changement climatique au Tchad. Spécifiquement, il s’agira d’échanger, de partager les expériences et capitaliser les bonnes pratiques d’adaptation en vue d’une gestion concertée des ressources pastorales

3- RÉSULTATS ATTENDUS

  • Les expériences positives en matière d’élevage sont échangées et partagées entre les producteurs d’élevage des provinces de Salamat et ceux du Guera et du Batha.
  • Les connaissances techniques des organisations des producteurs d’élevage sont renforcées.
  • Les réalisations visitées sont diffusées à travers les Radios communautaires.
  • Les témoignages/commentaires sur les activités du projet sont recueillis.

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/voyage-detude-dechange-et-de-partage-dexperience-des-organisations-des-producteurs-delevage-alisei-sahel-ecodev-dans-la-plaine-de-gara-salamat

Mar 24

Atelier national de validation des données de la base de données de suivi de l’adaptation au changement climatique au Tchad du 25 au 29 mars 2019 à la maison de la femme (N’Djamena)

1 – CONTEXTE

Le projet AMCC-Tchad «Adaptation aux effets du changement climatique (CC) et développement des énergies renouvelables » a crée depuis 2017,  au profit de la Direction de l’Education Environnementale et de la Lutte contre les Changements Climatiques (DEELCC), un système informatisé pour le suivi-évaluation de l’adaptation des projets s’inscrivant dans le Programme d’Action National d’Adaptation (PANA) du Tchad et l’évaluation à moyen terme de la performance en matière d’adaptation au changement climatique. La Base de Données (BDD) permet de rassembler les acteurs œuvrant dans le domaine de l’adaptation et de la résilience face aux aléas climatiques autour d’objectifs et de principes communs.  C’est une application web permettant d’enregistrer et d’analyser des données de terrain afin de produire l’information permettant le développement d’un système d’information national sur la mise en œuvre des projets d’adaptation.

En d’autres termes, il repose sur une base de données centrale qui propose toutes les fonctionnalités nécessaires pour stocker et traiter l’ensemble des données sur l’adaptation au changement climatique.

La mise en place d’une BDD sur l’adaptation au CC vise à favoriser (i) la mobilisation et la mutualisation des données des différents acteurs de façon à les rendre facilement accessibles et de permettre une veille nationale sur l’adaptation au CC, (ii) la valorisation de l’information et le développement des synergies entre acteurs, (iii) la mutualisation des outils permettant la lisibilité, la transparence et la traçabilité des données sur l’adaptation au CC au Tchad.

Depuis sa création, un important travail de maintenance corrective / évolutive et d’alimentation en données de la BDD a été effectué. Le présent atelier est organisé afin de passer en revue et mettre à jours les données de la BDD.

2- OBJECTIF

L’objectif de l’atelier est de procéder à la validation et mettre à jour les données de la BDD pour le suivi de l’adaptation

Conformément à la charte de la BDD.  Les objectifs spécifiques sont :

  • Procéder à l’alimentation en données de la BDD et à leur approbation par les coordonnateurs et chefs de projet terrain,
  • Faire valider les données par le niveau central (AMCC et Direction de l’Education Environnementale et de la lutte contre les Changements climatiques et par les participants) et avoir un consensus autour de la BDD.

4- RESULTATS ATTENDUS

A l’issue de cet atelier,

  • Les participants ont pris connaissance du niveau d’alimentation en données de la BDD,
  • La BDD est mise à jour et les données sont approuvées par les coordonnateurs et chefs de projet,
  • Les données de la BDD sont validées par le niveau central (AMCC, DELCCC et autres participants de l’atelier).

5- METHODOLOGIE DE TRAVAIL

L’atelier comprendra une série de présentation sur les composantes de la BDD, des travaux de groupes sur l’alimentation en données et leur approbation et enfin une restitution pour leur validation en plénière.

Pour ce faire, les équipes des projets terrain doivent se munir en vue des travaux de groupes des documents ci-après :

  • Les rapports d’activités annuels et trimestriels ;
  • Les systèmes de SE (Excel) mis à jour ;
  • les fiches de collecte de données de terrain renseignées ;
  • les fiches de suivi budgétaire comportant les coûts des activités du projet
  • le tableau des ateliers et divers évènements mis à jour,

6- PARTICIPANTS

Les participants à cet atelier seront : l’équipe de l’AMCC, les administrateurs et gestionnaires de la BDD, des cadres de la DEELCC, le FSE, les points focaux et cadres des ministères partenaires, les universités et instituts de recherche, etc., soit (30) trente-cinq personnes.

7- DUREE ET LIEU L’atelier se déroulera du 25 au 29 mars 2019 à

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/atelier-national-de-validation-des-donnees-de-la-base-de-donnees-de-suivi-de-ladaptation-au-changement-climatique-au-tchad-du-25-au-29-mars-2019-a-la-maison-de-la-femme-ndjamena

Mar 19

Atelier de validation technique du manuel d’éducation au changement climatique pour le développement durable, Ndjamena, CEFOD, du 20 au 21 mars 2019

TERMES DE REFERENCE

1 – CONTEXTE

Les changements climatiques représentent une menace pour la société du fait de leurs interactions complexes avec de nombreux autres enjeux, comme le développement économique et la réduction de la pauvreté. Les pays en développement dont le Tchad, sont les moins responsables du changement climatique, mais les plus vulnérables face au réchauffement climatique. Or, le principal défi consiste à réaliser les Objectifs de Développement Durable (ODD) tout en promouvant un développement à faible émission de gaz à effet de serre et une résilience des communautés avec des moyens de subsistance d’une manière qui ne menace pas la production alimentaire. Il est tout aussi important de dispenser de l’éducation et de la formation que de sensibiliser largement le public sur la question. En effet, l’éducation au changement climatique en vue d’un développement durable a donc un rôle central à jouer en aidant le public et surtout les jeunes générations à comprendre les enjeux, se sentir concernés, changer de modes de vie et de comportement pour faire face aux changements climatiques. La Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) en son article 6, prône l’éducation, la formation et la sensibilisation au changement climatique. De même, l’Accord de Paris en son article 12 et sur bien d’autres instruments encourage l’élaboration et la mise en œuvre de programmes d’éducation et de formation au changement climatique.

La République du Tchad a entrepris au cours de ces dernières années des efforts considérables afin d’intégrer la dimension changement climatique dans ses politiques et stratégies nationales de développement. S’agissant de l’éducation au changement climatique, des premiers pas ont été entrepris par le Projet AMCC qui a appuyé l’intégration de la dimension Changement Climatique dans les programmes de formation au niveau de l’Université de N’Djamena. En dépit de ces efforts, le pays devra par conséquent doubler encore d’efforts pour intégrer la dimension Changement Climatique dans ses programmes de formation au niveau de l’enseignement primaire, secondaire et universitaire.

C’est dans ce cadre que le Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche (MEEP) à travers le Projet Alliance Mondiale contre le changement climatique (AMCC) et la Direction de l’Education Environnementale et de la lutte contre les changements climatiques (DEELCC) en partenariat avec le Centre National de Curricula (CNC) du Ministère de l’Education Nationale ont démarré le processus d’élaboration d’un manuel d’éducation au changement climatique pour le développement durable au Tchad. Le présent atelier est organisé pour valider ledit manuel d’éducation au changement climatique.

2- OBJECTIF

L’objectif de l’atelier est de procéder à la validation technique du manuel d’éducation au changement climatique pour le développement durable.

Les objectifs spécifiques sont :

  • Procéder à un examen critique du rapport et formuler des suggestions et recommandations en vue d’enrichir le rapport,
  • Obtenir à travers la validation, un consensus autour du manuel ;
  • D’impliquer le plus possible les enseignants ou formateurs qui sont les principaux utilisateurs du manuel ;
  • Aider le MEN à obtenir un manuel didactique sur les CC

4- RESULTATS ATTENDUS

A l’issue de cet atelier,

  • Les participants ont pris connaissance du contenu de l’étude,
  • Les participants ont formulé des suggestions et recommandations pertinentes pour enrichir le rapport,
  • Le manuel d’éducation au changement climatique pour le développement durable est amendé et validé d’un point de vu technique par l’ensemble des participants.
  • Le MEN s’approprie du manuel, en fait tien et l’intègre dans le programme d’enseignement

5- METHODOLOGIE DE TRAVAIL

L’atelier comprendra une série de présentation sous format Power Point du contenu du manuel. Les présentations seront suivies par des questions-débats.

Les présentations porteront sur :

  • la méthodologie de travail utilisée pour collecter les données et informations,
  • l’état des lieux du niveau d’intégration de l’éducation au changement climatique dans le système d’éducation (primaire, collège et lycée),
  • les curricula de formation : thèmes retenus et disciplines d’accueil,
  • le guide du formateur (niveau primaire, collège et Lycée),
  • les auxiliaires pédagogiques.

Le rapport provisoire du manuel sera transmis avec la lettre d’invitation pour permettre aux participants de prendre connaissance de son contenu et de formuler des suggestions et recommandations avant l’atelier.

Au cours de l’atelier, des travaux de groupe seront organisés et permettront de passer en revue les observations, commentaires, suggestions et recommandations en vue d’enrichir le document. Les termes de référence des travaux de groupe seront établis à cet effet.

A la fin de l’atelier un communiqué final de l’atelier sera élaboré et adopté par l’ensemble des participants.

Les amendements issus des participants à cet atelier national seront pris en compte dans les versions finales des documents officiels.

6- PARTICIPANTS

Les participants à cet atelier seront des enseignants, des chercheurs, des spécialistes en sciences de l’éducation, en politiques de l’éducation en particulier dans le domaine de l’environnement, des cadres des ministères (Enseignement supérieur, Education Nationale ; formation professionnelles, Jeunesse et de la culture, Environnement, Agriculture, Elevage, Energie, etc..) la société civile, etc., soit une soixantaine (60aine) de participants.

7- DUREE ET LIEU

L’atelier se déroulera du 20 au 21 mars 2019 à N’Djamena.

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/atelier-de-validation-technique-du-manuel-deducation-au-changement-climatique-pour-le-developpement-durable-ndjamena-cefod-du-20-au-21-mars-2019

Mar 04

Synthèse de l’atelier d’information, de sensibilisation et d’identification Des institutions nationales à accréditer aux fonds climatiques internationaux

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet AMCC-Tchad, un atelier sur l’information, la sensibilisation et l’identification des institutions nationales à accréditer auprès des  fonds climatiques internationaux s’est tenu du 14 au 15 février 2019, au Centre pour la formation et le développement ( CEFOD) à N’Djamena. Cet atelier a regroupé plus de 25 participants dont quatre femmes venus de différents départements Ministériels,3 points focaux des conventions sur le changement climatique (FA, FVC, CCNUCC), des organisations de la société civile, ONG, etc.

L’ouverture de l’atelier a été faite par le Directeur de l’Education Environnementale et de la Lutte Contre le Changement Climatiques M. Mahamat Hassan Idriss.

Un mot introductif du Directeur de l’Education Environnementale et de Lutte contre les Changements Climatiques, du Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la pêche (MEEP) a été prononcé pour signifier l’importance de cet atelier..

Selon le Directeur, cet atelier constitue une suite logique des précédents travaux qui se sont déroulés les 11 au 13 février 2019 au CEFOD, dans le cadre de la gouvernance de l’Autorité Nationale Désignée (AND) du MDP.

Après l’ouverture de l’atelier, un Présidium a été mis en place pour assurer la coordination de l’atelier. Il est composé de :  

  • Président : M. Ahmat Agala
  • Premier rapporteur : M. Ahina Adrinkaye
  • Deuxième rapporteur : Mme Laoukounda Regine

A l’entame des travaux, le président a énoncé quelques règles de conduite à tenir durant l’atelier (l’usage des téléphones en pleine séance, les sorties abusives, la prise de parole, conformité des échanges avec la thématique de l’atelier, etc.). Il s’en est suivi d’une présentation des participants et la photo de famille.

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/synthese-de-latelier-dinformation-de-sensibilisation-et-didentification-des-institutions-nationales-a-accrediter-aux-fonds-climatiques-internationaux

Fév 18

Synthèse de l’atelier sur la Gouvernance de l’Autorité Nationale Désignée (AND) du Mécanisme de Développement Propre (MDP) au Tchad

L’atelier sur la gouvernance de l’Autorité Nationale Désignée (AND) du MDP s’est tenu, du 11 au 13 février 2019, au CEFOD à N’Djamena. Cet atelier a regroupé une trentaine des participants de différents départements Ministériels et les organisations de la société civile.

L’ouverture de l’atelier a été faite en présence du coordonnateur du projet AMCC M. Sanda Bakari et  du Directeur de l’Education Environnementale et de la Lutte Contre le Changement Climatiques M. Mahamat Hassan Idriss.

Après avoir souhaité la bienvenue aux participants, M. Mahamat Hassan Idriss a souligné l’importance de l’atelier  dont l’objectif est de rendre opérationnelle l’AND pour le MDP. . Il a souhaité plein succès aux travaux de  l’atelier.

Après l’ouverture, un présidium a été mis en place. Il est composé de :

  • Président : M. Ahmat Agala
  • Premier rapporteur : M. AYDAY Lintel
  • Deuxième rapporteur : Mme ROSINE Tatoloum Ondé
  • Troisième rapporteur : MOUSSA Idriss

Le président  a énoncé quelques règles  de conduite de travaux de  l’atelier.

Après l’adoption de l’agenda qui comporte cinq présentations à savoir : (i) les objectifs de l’atelier; (ii) les instruments juridiques et politiques de la mise en œuvre de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC); (iii) le Mécanisme de Développement Propre (MDP); (iv) le marché du carbone et (v) les principales informations pour la conception et la mise en œuvre des projets MDP, Il en est suivi d’une  présentation des participants et la photo de famille.

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/synthese-de-latelier-sur-la-gouvernance-de-lautorite-nationale-designee-and-du-mecanisme-de-developpement-propre-mdp-au-tchad

Fév 13

Atelier d’information, de sensibilisation et d’identification d’institutions nationales à accréditer au fonds climatiques internationaux du 14 au 15 février 2019 au CEFOD à N’Djamena

L’objectif principal de cet atelier est de sensibiliser et d’identifier des institutions nationales susceptibles d’être accréditées auprès des fonds climatiques (Fonds pour l’Adaptation et Fonds Vert Climat) afin de permettre au Tchad d’accéder directement aux financements des Fonds climatiques internationaux.

L’atelier sera constitué de différentes sessions de présentation et d’échanges en plénière sur les fonds climatiques et les capacités requises pour l’accréditation aux fonds climatiques et des travaux de groupe portant sur l’évaluation des capacités des institutions à assumer le rôle de l’Institution Nationale de Mise en œuvre (INM).

Les points qui seront présentés et discutés au cours de l’atelier sont :

  • La finance climatique,
  • Le Fonds d’adaptation,
  • Le Fonds Vert climat,
  • Le processus d’accréditation aux fonds climatiques : capacités requises,
  • L’accréditation du FSE : Etat d’avancement et difficultés rencontrées
  • Evaluation des capacités des institutions nationales à assumer le rôle d’INM et identification d’INM potentielle
  • Processus de candidature, plan de travail et calendrier d’activités des INM potentielles.

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/atelier-dinformation-de-sensibilisation-et-didentification-dinstitutions-nationales-a-accrediter-au-fonds-climatiques-internationaux-du-14-au-15-fevrier-2019-au-cefod-a-n

Fév 13

Atelier sur la Gouvernance de l’Autorité Nationale Désignée (AND) du Mécanisme de développement propre (MDP) du Tchad du 11 au 13 février 2019 au CEFOD à N’Djamena.

L’objectif principal de l’atelier est de doter le Tchad de compétences et de capacités nécessaires pour mettre en place une AND dans le cadre du Mécanisme de développement propre (MDP) du Protocole de Kyoto et la rendre opérationnelle afin qu’elle puisse jouer pleinement ses rôles et ses fonctions.

L’atelier sera constitué de différentes sessions constituées de présentation en plénière, d’échanges et des travaux de groupe sur les attributions, l’organisation et le fonctionnement, l’établissement d’un plan de travail pour l’opérationnalisation des AND.

Les points qui seront présentés et discutés au cours de l’atelier sont désignés comme suit :

  • Instruments juridiques et politiques de mise en œuvre de la CCNUCC,
  • Fonctionnement du MDP,
  • Fonctionnement du marché carbone,
  • Principales informations pour la conception et la mise en œuvre de projets MDP,
  • Rôles, responsabilités de l‘AND,
  • Structure de gouvernance du MDP au Tchad ;
  • Plan de travail 2019 de l’AND

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/atelier-sur-la-gouvernance-de-lautorite-nationale-designee-and-du-mecanisme-de-developpement-propre-mdp-du-tchad-du-11-au-13-fevrier-2019-au-cefod-a-ndjamena

Nov 25

LES ENJEUX DE LA 24ÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES (COP24)

Lire la note technique à l’attention des négociateurs climat et de la délégation du Tchad.

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/les-enjeux-de-la-24eme-conference-des-nations-unies-sur-les-changements-climatiques-cop24

Nov 25

Arrêté portant Création, Attributions, Composition et Fonctionnement de l’Autorité Nationale Désignée du Mécanisme de Développement propre au Tchad (AND-MDP)

Télécharger le fichier PDF

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/arrete-portant-creation-attributions-composition-et-fonctionnement-de-lautorite-nationale-designee-du-mecanisme-de-developpement-propre-au-tchad-and-mdp

Nov 25

Décret portant création d’une Autorité Nationale Désignée du Fonds Vert pour le Climat ou Tchad (AND-FVC)

Télécharger le fichier PDF

Lien Permanent pour cet article : http://amcc.tchadenvironnement.org/decret-portant-creation-dune-autorite-nationale-designee-du-fonds-vert-pour-le-climat-ou-tchad-and-fvc

Load more